Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Pantaneiro

Buraco das Araras

7 Juillet 2017 Publié dans #Promenades

buraco das araras 06.jpgft 02

buraco-das-araras 01
 

Buraco das Araras
A environ 50 Km de Bonito, vous trouverez cette abrupte dépression de 124m de profondeur et environ 500m de largeur. Découvert en 1912 par les premiers habitants de la région, le « Trou d’Araras » est considéré un grand abri naturel des macaques bleus et rouges et d’autres animaux sylvestres. Le nom Trou d’Araras est apparu en raison du grand nombre de ces Aras qui habitent l’endroit et montrent un vrai spectacle en volant au-dessus du trou, principalement à l’aube et à la fin de l’après-midi. Dans sa profondeur, il y a un grand lac où vivent la deuxième plus grande attraction du Trou, un alligator solitaire surnommé par les locaux Tião; parmi quelques autres reptiles. Sa faune et sa flore sont très particulières.
Distance du centre-ville : 50 km

Durée: demi-journée

Transport : Privé

Ce qu'il vous faut apporter : chaussures fermées obligatoirement (tennis, basket,…)

 

 

A environ 50 Km de Bonito, vous trouverez cette abrupte dépression de 124m de profondeur et environ 500m de largeur. Découvert en 1912 par les premiers habitants de la région, le « Trou d’Araras » est considéré un grand abri naturel des macaques bleus et rouges et d’autres animaux sylvestres. Le nom Trou d’Araras est apparu en raison du grand nombre de ces Aras qui habitent l’endroit et montrent un vrai spectacle en volant au-dessus du trou, principalement à l’aube et à la fin de l’après-midi. Dans sa profondeur, il y a un grand lac où vivent la deuxième plus grande attraction du Trou, un alligator solitaire surnommé par les locaux Tião; parmi quelques autres reptiles. Sa faune et sa flore sont très particulières.
Distance du centre-ville : 50 km

Durée: demi-journée

Ce qu'il vous faut apporter : chaussures fermées obligatoirement (tennis, basket,…)

Transport : Privé

 

Buraco-das-Araras Buraco-das-Araras

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article