Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Pantaneiro

Pantanal Des surfaces sauvages au coeur de l'Amérique du Sud

18 Juillet 2017 , Rédigé par VENEZ DECOUVRIR LE CHARME ENVOUTANT ET CAPTIVANT D Publié dans #Article

Pantanal Des surfaces sauvages au coeur de l'Amérique du Sud

Une des plus grande surfaces sauvages du monde, le Pantanal, est l'une des plus importantes destinations pour observer la vie sauvage en Amérique du Sud. Ce mosaïque d'ecosystèmes situé sur des sols riches en alluvion subi l'influence des savanes de Bolivie (Chaco) et du Brésil (Cerrado), de l'Amazonie et de la Mata Atlântica (forêt du Sud-est du Brésil), ce qui maintient une extraordinaire concentration et diversité de la vie sauvage. La plupart de la faune du Pantanal peut être retrouvée dans d'autres régions du Brésil, mais dans aucun autre endroit les animaux peuvent être si facilement perçus tels que dans les plaines du Pantanal.

 

L'Expérience du Tourisme au Pantanal

 

Entourée par des chaînes de montagnes d'origine précambriennes telles que la Serra da Bodoquena (au sud), de Amolar (à l'ouest), de Maracaju (à l'est) et de la Chapada dos Guimarães (au nord), la plaine du Pantanal nous offre un parcours ou un vol exceptionnel. Pendant la montée des eaux, entre décembre et mai, il faut utiliser des bateaux ou des petits avions afin de pouvoir vivre une expérience inoubliable au coeur de cette région. Pendant la sécheresse, l'accès n'est possible qu'avec des 4x4 ou à cheval pour des parcours moins longs.

Il y a plusieurs entreprises de tourisme aux alentours du Pantanal, surtout à Campo Grande et Corumbá, où la plupart des opérateurs ont des bureaux. Le séjour au Pantanal peut être fait dans les "hôtels-fermes", ce qui permet d'observer la faune et flore, apprendre un peu plus sur la vie rurale et profiter de l'hospitalité des personnes du Pantanal. Quelques uns des opérateur touristiques sont en train de développer des programmes tels que les promenades à cheval, visites de ferme en ferme, des croisières en bateaux typiques de la région et des parcours terrestres qui permettent d'exploiter les immenses surfaces.

La région du Pantanal offre en plus de la nature, principale attraction, un côté culturel. Au bord de la rivière Paraguay, se trouve Corumbá, avec ses forteresses et ses constructions traditionnelles coloniales. Afin de mieux profiter de cette expérience culturelle, informez vous un peu plus sur la terrible Guerre du Paraguay, les indiens Guaicuru, des extraordinaires cavaliers, et sachez plus sur l'homme "pantaneiro" (du Pantanal) qui garde l'un des plus grands cheptels de la planète - plus de quatre million de têtes de bétail.

Décodifier le PantanalUn peu de Géologie et de Biologie

 

Les origines de ces terres inondables remontent probablement à l'époque où il y avait une immense mer à l'intérieur de l'Amérique du Sud. Avant la formation des Andes, le fleuve Amazonas descendait vers l'Océan Pacifique. Son cours a été interrompu par l'irruption de la chaîne de montagnes, conséquence du choc entre les plaques téctoniques Nazca et Sud-américaine. Alors, un grand lac ou mer a été forme jusqu'au moment où le fleuve Amazonas retrouve son parcours vers l'Océan Atlantique.

Actuellement, nous avons un écosystème qui rappelle le Delta du Okavango, en Botsuana, ou le Nilo, ou Everglades, aux Etats-Unis. Mais le Pantanal est beaucoup plus grand - il a environ 240 mille Km², et atteint trois pays: le Brésil, la Bolivie et le Paraguay. La plupart du Pantanal - environ 140 mil Km² - se trouve au Brésil et est connu aussi comme la Mer de Xaraés.

 

La vie, au Pantanal, suit un cycle annuel de montée des eaux et des descentes des eaux, selon un régime de pluies et selon le fleuve Paraguay et ses affluents. Pendant l'époque des pluies, d'octobre à mars, les rivières suivent leurs cours et lentement inondent les plaines plus basses en les recouvrant d'eau dont le niveau peut atteindre jusqu'à trois mètres. À l'apogée de la saison des pluies, très peu d'îles restent au-dessus de la ligne d'eau. Le sol des plaines alluviales du Pantanal est très épais - presque plus de 80 mètres - et très pérméable. Aussitôt les pluies s'arrêtent, le volume des trois rivières diminue, les eaux descendent rapidement et le paysage se transforme en nous dévoilant des petites lagons entre les pâturages et les forêts timides.

Le Pantanal, en vérité, n'est pas un seul écosystème, mais c'est un mosaïque d'écosystèmes où la flore et la faune des écosystèmes voisins se rencontrent. À la frontière au sud-ouest - Bolivie et Paraguay - il y a le "Chaco", une "forêt sèche ouverte" dont la caractéristique est les deux espèces de la famille des anacardiers (noix de cajou) - le quebracho (Schinopsis balansae et Apidosperma quebracho-blanco), à part les cactus et les bromélies. Le côté nord-ouest a des espèces amazoniennes, telles que les nénuphars géants (Victoria amazonica), ainsi que sur le côté nord-est auprès du Cerrado.

 

Le Pantanal est un énorme parc d'attractions pour la faune de l'Amérique du Sud. Le roi du Pantanal est le jaguar (onça-pintada), du genre Panthera. C'est une espèce ménacée d'extinction - malgré sa présence massive dans les régions d'innondation - qui se récupère lentement grâce à la diminution de la chasse. Entre autres mammifères, les grands tamanoirs (tamanduá-bandeira), les tapirs et les deux espèces de cerfs. Parmi les mammifères de taille moyenne il y a la capybara (gros ragondin) (le plus grand rongeur du monde), le chien des buissons (cachorro-do-mato), cochons sauvages, tatou et plusieurs felins plus petits. Parmi les singes, le plus grand est le singe-hurleur, dont le cri peut être entendu de très loin.

Les eaux et les poissons attirent plusieurs espèces d'oiseaux tels que les cigognes et les garces, les élégants Ibis, les canards, les "tachas", de beaux et bruyants perroquets et des toucans. Il y a aussi les rapaces et d'inombrables petits oiseaux. Partout, l'abondance d'oiseaux est fantastique avec leurs nids dans d'énormes colonies ce qui veut dire un énorme aller-retour tout au long de la journée. Quand les eaux baissent et les poissons sont apprivoisés dans des étangs, tous les oiseaux restent au bord de ces étangs.

À part la variété de poissons, les eaux abritent également deux reptiles : les caïmans (jacarés) et la sucuri ou anaconda jaune (moins grande que celle d'Amazonie).

 

Histoire

 

Le Pantanal est une partie de la frontière brésilienne depuis la deuxième moitié du XX siècle. D'après les enregistrements, cette zone était déjà habité par des tribus d'indiens avant même l'arrivée des colonisateurs.

La région du Pantanal a été invahi par l'espagnol Aleixo Garcia qui était à la recherche de l'Eldorado. Son groupe a suivi un chemin fait par les indiens, le Chemin de Peabiru, qui commence à la côte sud do Brésil et va jusqu'au Sucre, en Bolivie et qui devait avoir une connexion avec les Andes. Une de ses compagnies a découvert les Cascades d'Iguazu, au moment où il allait vers le sud.

Plusieurs aventuriers ont suivi le même trajet, y inclus les Bandeirantes (hommes de terrain qui pénétrèrent l'intérieur du pays) à la recherche d'or et esclaves. En 1775, les portugais ont construit le Fort Coimbra au bord du fleuve Paraguay, situé à trois heures en bateau du sud de Corumbá afin de protéger la frontière ouest du Brésil. À la fin du IXXX siècle, la région a été scène de la terrible guerre du Paraguay, connue aussi par la guerre de la Triple Alliance, dû à la coalition de trois pays: Argentine, Brésil et Uruguay.

L'élévage du bétail a été pendant longtemps la principale activité économique de l'état de Mato Grosso do Sul, mais actuellement il est en train de se moderniser rapidement.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article