Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le Pantaneiro

Ouro-Preto-Minas-Gerais

Rédigé par Olivier Fontaine Publié dans #Album Hors Pantanal

Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.
Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial.  Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.

Fondée au début du XVIIIe siècle, avec ses rues raides et pavées, ses vieilles maisons, son art baroque typiquement brésilien, la ville d'Ouro Preto offre le plus grand ensemble d'art colonial brésilien. Ses églises, ses ponts et ses palais constituent un témoignage vivant de la richesse de l'époque et témoignent admirablement du mariage réussi de l'or avec l'art baroque et la ferveur religieuse coloniale. Monuments, sculptures, richesse des détails, tout cela en fait la visite culturelle par excellence au Brésil. On peut admirer entre autres les œuvres des génies créateurs de l'époque, le peintre Manoel da Costa Athaíde et le sculpteur Antônio Francisco Lisboa, surnommé l'Aleijadinho ("l'estropié") en raison de la polyarthrite aigüe dont il était affligé. Ancien centre administratif de la région, Ouro Preto est considéré comme le "berceau de l'Indépendance du Brésil" parce qu'elle a été le foyer du premier mouvement de libération nationale, l'"Inconfidencia Mineira". La plupart des restaurants servent les plats traditionnels à base de haricots rouges accompagnés de la viande de porc, "feijão tropeiro" et "tutu à mineira" et du poulet aux sauces typiques du pays: "frango ao molho pardo", et "frango com quiabo". Les alentours montagneux d'Ouro Preto ne manquent pas d'attraits, pour les amateurs de balades à cheval, de randonnées ou simplement de baignades sous de tranquilles cascades (vers Lavras Novas ou le Parc National de Mariana). Principales visites Eglise de Saint François d'Assises : chef-d'oeuvre de plus grand architecte et sculpteur de cette période, Antônio Francisco de Lisboa (l'Aleijadinho), on y trouve des sculptures en bois et en pierre à savon. Eglise de Notre Dame du Pilar : c'est une église qui a marqué l'apogée de l'architecture du siècle d'or avec ses réalisations en bois taillé entièrement dorées à l'or. Musée de l'Ecole de Mines : ce musée donne une idée complète de la richesse en minerais du Brésil et expose aussi des échantillons provenant d'autres pays du monde. Musée de l'Oratoire : ce musée a été conçu par la présidente de l'Instituto Cultural Flávio Gutierrez, Ângela Gutierrez, il contient une magnifique collection d'environ 160 oratoires venus de plusieurs villes du Minas Gerais et d'autres régions du Brésil. Mine d'or de Passagem et mine de topaze impériale A mi-parcours de la route montagneuse qui relie Mariana à Ouro Preto, il est possible de visiter une ancienne et gigantesque mine d'or, aujourd'hui conservée comme témoignage de la ruée vers l'or. On descend via un petit chariot guidé par un rail à plus de cent mètres de profondeur dans de larges cavernes creusées par les esclaves il y a plusieurs siècles. Expérience indispensable pour qui veut comprendre la réalité de ce que fut le Minas Gerais colonial. Tout près de la mine, on peut aussi visiter une mine à ciel ouvert de topaze impériale ou des dizaines de brésiliens tentent encore leur chance, avec l'espoir comme moteur.

Partager cette page

Repost 0